Un génie fatigué


Deux gars sont dans un bateau qui fait naufrage en pleine mer. Après plusieurs jours d’errance sur leur canot pneumatique, et alors qu’ils n’ont plus rien à manger depuis 5 jours et plus rien à boire depuis 2 jours, il voient une lampe à huile flotter sur l’eau. L’un des gars s’en empare, et juste en frottant la lampe, un génie en sort, aussi sec! Le génie est un vieux génie qui leur dit:
– Écoutez les gars, vous m’avez permis de sortir de cette lampe à la con, d’accord, mais moi, j’en ai un peu marre d’accorder trois voeux à chaque fois parce que je suis fainéant et fatigué. Alors vous allez bien réfléchir et formuler un voeu que j’exaucerai. Ensuite je me casse!
Le premier gars , sans réfléchir une seule seconde vocifère:
– Je veux qu’on ait assez de bière à boire pour le reste de notre vie! Et aussitôt, le génie transforme la mer en un océan de 1664! Alors le second gars se tourne vers le premier et lui dit en lui collant une bonne claque derrière la tête:
– Bravo Einstein, maintenant on va être obligé de pisser dans le bateau!

L’homme et l’autruche


Un homme entre dans un bar avec une autruche derrière lui. Comme il s’assied, le patron arrive et lui prend la commande. L’homme dit :
– Je prendrai une bière.
Il se tourne alors vers l’autruche et lui demande :
– Je prendrai une bière aussi., répond l’autruche.
Le patron amène les deux bières et dit :
– Cela fera 5 euros, s’il vous plait.
Le type plonge la main dans sa poche et sort la somme exacte. Le jour suivant, l’homme et l’autruche reviennent et l’homme demande une bière et l’autruche demande la même chose. A nouveau, l’homme met la main dans la poche et sort la somme exacte demandée. Cela devient une routine, chaque soir les deux reviennent dans le bar.
– Comme d’habitude ?, demande le patron.
– Pour changer, je vais prendre un double scotch., dit l’homme.
– Pour moi aussi, dit l’autruche.
– Cela fera 10 euros, dit le patron.
A nouveau, l’homme plonge la main dans sa poche et en ressort la somme exacte qu’il place sur le comptoir. Le patron ne peut retenir plus longtemps sa curiosité.
– Excusez-moi, monsieur. Comment arrivez-vous à sortir de votre poche la somme exacte chaque fois ?
– Eh bien, il y a des années, j’étais en train de nettoyer mon grenier quand j’ai trouvé une vieille lampe. Quand je l’ai frottée, un génie est apparu et m’a offert deux souhaits. Mon premier souhait a été de pouvoir toujours payer ce qu’on me demandait juste en mettant la main dans la poche et en ressortir la somme exacte.
– Bien vu !, répond le patron. La plupart des gens aurait demandé un million d’euros ou quelque chose du genre mais ainsi vous serez aussi riche que vous le voulez aussi longtemps que vous vivrez.
– Exact ! Que ce soit pour un litre de lait ou une Rolls Royce, la somme exacte est là
– Le patron demande alors :
– Encore une chose, monsieur, et l’autruche ?
L’homme répond :
– Mon second voeu a été ………une poule avec de longues jambes.

Un autre perroquet


Un jour une femme décide d’acheter un perroquet à ses filles. Elle se rend donc au magasin d’animaux le plus près. Arrivée là, elle voit une aubaine pas croyable: 200 euros pour un magnifique perroquet parlant. Etonnée, elle va voir le vendeur:
– Monsieur, pourquoi un perroquet d’une aussi grande valeur est si peu cher ?
– Et bien ma petite madame c’est qu’il vient d’un bordel et son langage n’est pas correct du tout.
– Mais mon bon monsieur, ce n’est pas grave, cela se corrige, je vous le prends.
Le vendeur lui offre une cage et lui vend le perroquet. Arrivée chez elle, la cage est installée dans le salon. Le perroquet dit alors :
– Nouvelle maison, nouveau Bordel. La femme se dit que ce n’est pas grave et qu’il va se corriger. Les deux petites filles arrivent donc au salon et le perroquet de dire :
– Deux nouvelles p’tites putes, deux nouvelles p’tites putes. La mère, toute confuse explique à ses filles que le perroquet vient d’un bordel et que son langage va se corriger au jour le jour. Sur ce le mari, Robert, arrive et le perroquet de lancer tue-tête:
– Nouveau bordel, nouvelles p’tites putes, mais toujours ce bon vieux Robert.

Un perroquet


C’est l’histoire d’un gars qui traine dans un magasin animalier, à la recherche d’un volatile original.
Il tombe alors sur la cage d’un perroquet avec un petit écritaux de présentation où il est noté : « Perroquet amputé des 2 pattes, parle 3 langues, très intelligent et agréable.
Le monsieur intrigué interroge alors l’animal :
– Comment as tu perdu tes 2 pattes ?
Et le perroquet de répondre :
– J’ai été écrasé par une jeep dans mon pays, mais si tu me prends je serai un super animal de compagnie!
– Mais comment fais tu pour ne pas tomber de ta balancelle ? interroga l’homme intrigué.
– Eh bien, c’est simple, j’enroule mon pénis autour de la balancelle et ainsi je ne tombe pas.
Le monsieur décide alors d’acheter ce volatile et qq jours se passe quand rentrant de son travail, ce dernier est appelé par le perroquet, qui lui dit :
– Ecoute, il faut que je te dise qq chose sur ta femme !
– oui vas y.
– Eh ben, ce matin le facteur a sonné et ta femme est venu lui ouvrir en peignoir quasi transparent.
– Oui et alors, rien de bien grave!
– Oui mais le facteur a alors embrassé ta femme qui lui a rendu son baiser.
– Ah bon et après, répondit l’homme de plus en plus énervé.
– Elle a fermé la porte et ils se sont déshabillés.
– Oui et après ?
– Elle a commencé à lui pratiquer une fellation!
– Oui et après ?
– Je n’ai plus rien vu !
– Comment n’as tu pu plus rien voir puisqu’il étaient dans le salon où tu te trouves.
– C’est à ce moment que j’ai eu une érection et que je me suis cassé la gueule….

Le sexe des mouches


Une femme arrive dans la cuisine et voit son mari avec une tapette à mouche…
– Que fais-tu ?
Il répond :
– Je chasse les mouches…
– En as-tu tué ?
– Oui, 3 mâles, 2 femelles
Intriguée, elle lui demande :
– Comment fais-tu la différence entre les femelles et les mâles ?
Il répond :
– 3 étaient sur la cannette de bière, 2 sur le téléphone

Un lapin bien intentionné


Un petit lapin court dans la jungle quand il aperçoit une girafe en train de se rouler un pétard. Le lapin s’arrête et dit a la girafe :
– Girafe, mon amie, ne fume pas ce pétard et viens plutôt courir avec moi pour garder la forme.
La girafe réfléchit une minute et décide de jeter son pétard pour suivre le lapin. Ils courent à présent ensemble, lorsqu’ils voient un éléphant qui s’apprête à sniffer de la coke. Le lapin s’approche de l’éléphant et lui dit :
– Ami éléphant, arrête de sniffer de la coke et viens courir avec nous pour maintenir ta forme.
Ni une, ni deux, l’éléphant balance son miroir et sa paille et suit les deux autres. En route, les trois animaux rencontrent un lion prêt à s’injecter de l’héroïne. Et le lapin de lui dire :
– Lion, compagnon, ne te pique plus. Viens plutôt courir avec nous. Tu vas voir que ça fait du bien.
Le lion s’approche du lapin et lui colle une baffe si énorme que le lapin s’en retrouve complètement assommé. Les autres animaux, choqués, se révoltent contre le lion :
– Pourquoi as-tu fait ça ? Ce lapin ne cherchait qu’à nous aider.
Et le lion répond :
– Ce connard m’oblige toujours à courir comme un fou dans la jungle à chaque fois qu’il prend de l’ecstasy.

Fin de soirée sur le perron


Après une soirée, un gars ramène sa copine, Giselle, chez elle, dans un quartier très huppé.
Ils sont à la veille de s’embrasser pour se dire bonne nuit devant la porte d’entrée, lorsque le gars commence à se sentir excité.
Avec un air confiant, il se penche vers elle en souriant, une main accolée sur le mur, et lui dit:
– Chérie, me ferais-tu une gâterie?
Horrifiée, elle répond :
– Es-tu malade ? Mes parents pourraient nous voir !
– Oh alleeez ! Qui va nous voir à cette heure ? demande-t-il d’une voix déjà haletante.
– Non, s’il te plaît. Imagines-tu si on se fait prendre ? La fille du juge local se doit d’être exemplaire !
– Oooh alleeez! Il n’y a personne aux alentours, ils dorment tous.
– P-A-S Q-U-E-S-T-I-O-N. C’est trop risqué !…
– Oooh s’il te plaît!, s’il te plaiiiiit, je t’aime tellement ? ! ?
– Non, non, et non. Je t’aime aussi, mais je ne peux pas !
– Je t’en suppliiiiiiiiie…
– Donnes-moi une seule bonne raison, dit-elle.
Le jeune homme se lance alors dans une argumentation passionnée de dix bonnes minutes sur les besoins et pulsions masculines, d’une voix de plus en plus rauque.
Soudain, la lumière dans l’escalier s’allume, et la soeur aînée de la jeune fille apparaît en pyjama, les cheveux en bataille, les yeux bouffis, et leur annonce d’une voix endormie :
– Papa m’a dit de te dire soit tu lui fait sa pipe, soit c’est moi. En cas de besoin, maman dit qu’elle peut descendre elle-même et la lui faire. Mais par pitié, dis-lui d’enlever sa main de l’interphone…

Accouchement douloureux?


C’est une blonde qui a accouché de 2 beaux bébés, des jumeaux, cependant, elle pleure à n’en plus finir !
L’infirmière lui dit alors :
– Mais voyons madame ! Pourquoi pleurez-vous ? Vous êtes maintenant mère de 2 beaux bébés, en bonne santé !
– Je sais, répond la blonde, mais je ne sais pas qui est le père du deuxième !

Partie de golf


Tous les samedi après-midi, c’est la même chose : Patrick va jouer au golf, et tous les samedi, il rentre en retard à la maison.

Cette fois-ci, avant qu’il ne parte, sa femme lui lance un ultimatum :
– Je te préviens : Si tu rentres encore en retard, je t’interdirai le golf à l’avenir.
Mais le soir, Patrick rentre une nouvelle fois en retard, comme d’habitude… Sa femme lui demande :

– J’espère que tu as une bonne excuse, hein ?!
Et Patrick répond :

– Oh pour ça oui : En quittant la maison, j’ai crevé un pneu.
Un peu plus loin, je suis tombé en panne d’essence et j’ai du marcher avec mon bidon jusqu’à la station.
Ensuite je suis passé prendre Robert pour qu’on aille faire notre partie de golf.
Tout allait bien jusqu’au troisième trou, et là, Robert a eut une attaque cardiaque.
Alors tu penses, ça m’a vraiment retardé pour les 15 autres trous :
J’ai du frapper la balle, tirer Robert, frapper la balle, tirer Robert, frapper la balle…

Un cowboy


Cela se passe au Far-West, dans un saloon. Un cow-boy entre et aperçoit immédiatement un grand pot en verre sur le comptoir ; à l’intérieur, des centaines de billets d’un dollar. Il demande au barman :
– Qu’est ce que c’est que cet argent ?
Le barman explique :
– Celui qui fait rire mon cheval emporte le magot. S’il n’y arrive pas il paie un dollar…
Le cow-boy n’hésite pas, il laisse un dollar sur le comptoir et se rend dans l’écurie derrière le bar. Là, il murmure quelques mots à l’oreille du cheval qui se retrouve plié en deux, riant de toutes ses dents. Il revient au saloon, empoche le magot et reprend la route. Deux mois plus tard, il repasse dans la petite ville et s’arrête dans le même bar. Il aperçoit, comme la fois précédente, un pot rempli de billets posé sur le comptoir et demande au patron :
– Un nouveau défi ?
Le barman explique :
– Depuis que vous êtes venu il y a deux mois, mon cheval n’a pas réussi à arrêter de rire. Celui qui saura le faire cesser empoche l’argent. S’il n’y arrive pas il paie un dollar…
Le cowboy va à l’écurie et, quelques secondes après, le cheval fond en larmes. Le cowboy revient au saloon et saisit le pot rempli de dollars. Mais le barman lui attrape le bras en disant :
– Il faut que vous me disiez ce que vous avez dit à mon cheval…
Le cowboy explique :
– Il y a deux mois, je lui ai dit que j’en avais une plus grosse que lui…
– Et la deuxième fois ?, demande le barman…
– Ben je lui ai montrée !