Attente chez le coiffeur


Un gars passe sa tête à la porte d’entrée du coiffeur et demande :  » Combien de temps avant que vous puissiez me couper les cheveux ? »
Le coiffeur jette un coup d’œil: il a toutes les personnes qui attendant déjà leur tour et répond :  » Faut compter deux heures. « 
Et le gars s’en va.
Quelques jours plus tard, le même gars passe sa tête à la porte et demande :  » Combien de temps avant que vous puissiez me couper les cheveux ? »
Là encore, le coiffeur parcourt des yeux son salon qui est encore rempli de clients et répond :  » Pas avant deux heures. « 
Et le gars s’en va.
Une semaine plus tard, le même gars passe encore la tête à l’entrée du salon de coiffure avant de poser la sempiternelle
question : « Vous pouvez me prendre dans combien de temps? »
Le coiffeur répond :  » Dans une heure et demie. « 
Et le gars s’en va.
Là, le coiffeur s’adresse à l’un de ses amis présent dans le salon et lui dit : « Dis donc Bernard, tu veux bien suivre le gars qui vient de passer son nez à la porte, et tu regarderas où il va. »
Un peu plus tard, Bernard est de retour dans le salon de coiffure et a du mal a réprimer un fou rire.
 » Alors, lui demande le coiffeur, tu l’as suivis ? où est-il allé en sortant d’ici ? « 
Et Bernard lui répond: » Chez ta femme ! « .

Le petit train


Le petit Paul joue au train électrique sur le tapis du salon pendant que sa maman vaque à son repassage …
La maman entend : « Gare de Lille…Gare des imbéciles … 2min d’arrêt… »
La maman : « Paul s’il te plaît surveille ton langage, sinon je t’envoie dans ta chambre… » Le petit Paul continue à jouer…
« Gare d’Angers… gare des pédés… 2min d’arrêt… »
La maman : « Paul cesse d’être grossier sinon tu vas dans ta chambre… »
Quelques minutes passent et le petit Paul :  » Gare d’Avignon … gare des cons… 3min d’arrêt… »
Le petit Paul n’a pas le temps de finir sa phrase, il prend une paire de gifles, sa maman l’envoie dans sa chambre.
Le petit Paul pleure, hurle, trépigne rien n’y fait…
Le temps passe, la maman termine son repassage, tout en pensant qu’elle a peut être été un peu sévère avec Paul. Elle finit par aller le rechercher, et le petit Paul peut reprendre son jeu…
Le petit Paul recommence à jouer et après quelques minutes la maman entend : « Gare Montparnasse … deux heures de retard à cause d’une connasse… »

Lettre d’adieu


Une mère rentre dans la chambre de sa fille qu’elle trouve vide. Sur le lit une lettre. Elle imagine le pire en ouvrant la lettre :
Ma Maman chérie,
Je suis désolée de devoir te dire que j’ai quitté la maison pour aller vivre avec mon copain. Il est l’amour de ma vie.
Tu devrais le voir, il est tellement mignon avec tous ses tattoos, son piercing et sa super moto.
Mais ce n’est pas tout ma petite maman chérie. Je suis enfin enceinte et Abdoul dit que nous aurons une vie superbe dans sa caravane en plein milieu des bois. Il veut beaucoup d’enfants avec moi, c’est mon rêve aussi. Je me suis enfin rendu compte que la marijuana est bonne pour la santé et soulage les maux. Nous allons en cultiver et en donner à nos copains lorsqu’ils seront à court d’héroïne et de cocaïne pour qu’ils ne souffrent pas.
Entre-temps, j’espère que la science trouvera un remède contre le sida pour qu’Abdoul aille mieux. Il le mérite vraiment tu sais. Ne te fais pas de soucis pour moi maman, j’ai déjà 13 ans, je peux faire attention à moi toute seule et le peu d’expérience qui me manque, Abdoul peut le compenser avec ses 44 ans.
J’espère pouvoir te rendre visite très bientôt pour que tu puisses faire la connaissance de tes petits enfants. Mais d’abord je vais avec Abdoul chez ses parents en caravane pour que nous puissions nous marier. Comme ça ce sera plus facile pour lui pour son permis de séjour.
Ta fille qui t’aime.
PS : Je te raconte des idioties maman, je suis chez les voisins !
Je voulais juste te dire qu’il y a des choses bien pires dans la vie que le bulletin scolaire que tu trouveras sur ta table de nuit.
Je t’aime

Un magasin de maris


Un magasin qui vend des maris vient juste d’ouvrir à Paris.
C’est un endroit où les femmes peuvent se rendre pour choisir un Mari.
A l’entrée du magasin, on y découvre une brève description de la manière dont fonctionne le magasin :

Vous n’avez le droit qu’à une seule visite. Il y a 6 étages. A chaque nouvel étage, les qualités des hommes exposés augmentent au même titre que vous montez d’un étage. Bien entendu, il y a un hic : vous devez choisir un homme sur l’étage ou vous pouvez monter d’un étage, mais en aucun cas, vous ne pouvez redescendre d’un étage sauf pour quitter le magasin.

Une femme entre donc dans le magasin pour trouver un mari.
Au premier étage, il y a un panneau sur la porte qui dit : Ces hommes ont un travail.

Au deuxième étage, il y un panneau sur la porte qui dit : Ces hommes ont un travail et aiment les enfants.

Au troisième étage, il y a un panneau sur la porte qui dit : Ces hommes ont un travail, aiment les enfants et ont particulièrement belle allure.
La femme se dit « waow? ».. Mais elle sent instinctivement qu’elle doit continuer..
Elle arrive au quatrième étage et le panneau sur la porte dit : Ces hommes ont un travail, aiment les enfants, ont particulièrement belle allure et aident aux travaux ménagers. « Oh mon Dieu, s’exclame- t’elle. Je peux à peine y croire ».

Malgré tout, elle continue et monte au cinquième étage. Le panneau dit : Ces hommes ont un travail, aiment les enfants, ont particulièrement belle allure, aident aux travaux ménagers et sont très romantiques.

Elle hésite à rester…
Mais monte quand même jusqu’au sixième étage.
Le panneau dit « Vous êtes le 31 456 012 visiteurs de cet étage.
Il n’y a pas d’homme à cet étage. Cet étage n’existe que pour vous prouver que les femmes sont impossibles à contenter.
Merci de votre passage au Magasin des Maris….

Un magasin qui vend des femmes sur 6 étages vient d’ouvrir juste en face, dans la même rue.
Le premier étage propose des femmes qui aiment le sexe.
Le second étage propose des femmes qui aiment le sexe et font la cuisine.
Les étages 3 à 6 n’ont jamais été visités….

Les 7 nains


Les 7 nains vont voir le Pape :
– Nous avons trois questions à vous poser, mais on préférerait que ce soit Simplet qui les pose.
– Aucun problème répond le Pape, je t’écoute Simplet.
– Votre Sainteté, est-ce qu’au pôle Nord, il y a des bonnes soeurs?
– Oui Simplet, au pôle Nord il y a des bonnes soeurs.
– Est ce qu’au pôle Nord, il y a des bonnes soeurs noires?
– Oui Simplet, au pôle nord il y a des bonnes soeurs noires.
– Votre Sainteté, est-ce qu’au pôle nord il y a des bonnes soeurs noires et naines ?
– Ah non simplet, il n’y a pas de bonnes soeurs noires et naines.
A ce moment là, les 6 autres nains crient en choeur:
« Simplet y s’est fait un pingouin !! Simplet y s’est fait un pingouin !! »

Cheminement intellectuel


Dans une salle de classe la maîtresse interroge le petit Pierre:
« Pierre, 5 oiseaux se reposent sur une clôture, si tu tires sur un oiseau avec ta carabine, combien d’oiseaux reste-t-il ? »
« Zéro » répond Pierrot, « Parce que si je tire sur un oiseau, les autres vont s’enfuir en volant. »
« Hum…la réponse que j’attendais était quatre » dit la maîtresse, « mais j’aime bien ta manière de penser. »
Alors, Pierrot lève la main et dit : « J’ai une question pour vous maîtresse :
« Trois femmes sont en train de savourer des cônes MIKO, la première lèche son cône, la deuxième mord son cône et la troisième le suce, laquelle des trois est mariée ? »
La maîtresse rougit jusqu’aux oreilles et répond d’un air gêné : « heu…je ne suis pas sure. J’imagine que c’est celle qui suce le cône… »
« Non » dit Pierrot, « c’est celle qui porte une alliance, mais j’aime bien votre manière de penser.

Les mathématiques


Les mathématiques, ça explique tout…

Dernièrement, je me suis demandé ce que voulait dire, se donner à 100%?

Et comment font ceux (ou celles) qui se vantent de se donner à PLUS de 100% ?
Voici une explication scientifiquement prouvée qui peut donner à réfléchir…

Si l’on considère que :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Correspondent à :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26

Alors faisons des comparatifs :

– T R A V A I L = 20+18+1+22+1+9+12 = 83%

– E N G A G E M E N T = 5+14+7+1+7+5+13+5+14+20 = 91%

– C O M P E T E N C E = 3+15+13+16+5+20+5+14+3+5 = 99%

On s’approche du résultat, n’est ce pas ?

Alors continuons :

– A T T I T U D E = 1+20+20+9+20+21+4+5 = 100%

– D I S C I P L I N E = 4+9+19+3+9+16+12+9+14+5 = 100%

Impressionnant, non ?

Continuons donc :

– V A N T A R D I S E = 22+1+14+20+1+18+4+9+19+5 = 113%

Là, on vient de péter le 100% !

Voyons jusqu’où cela peut nous mener…

– LECHER LE CUL = 12+5+3+8+5+18+12+5+3+21+12 = 120%

– CIRER LES POMPES = 3+9+18+5+18+12+5+19+16+15+13+16+5+19 = 133%

– SUCER LE BOSS = 19+21+3+18+12+5+2+15+19+19 = 173%

Alors la prochaine fois que quelqu’un (e) vous dira :

« Moi, dans mon travail, je me donne à plus de 100% »
Vous saurez pourquoi !!

Un dialogue de sourds


Deux hommes dans leur soixantaine parlent du vieillissement et l’un dit à l’autre :
« Le pire, c’est nos femmes : elles refusent d’admettre qu’elles vieillissent et essaient toujours de cacher leurs bobos ».
«Tu as raison » dit l’autre mais moi, j’ai trouvé un bon truc pour les prendre au jeu. Si tu veux savoir si ta femme commence à être sourde, place-toi à 10 mètres d’elle et pose-lui une question. Puis, quand tu verras qu’elle ne répond pas, avance-toi à 5 mètres. Puis à 2 mètres. Puis à 1 mètre. Et là, elle va devoir se rendre à l’évidence qu’elle commence à devenir sourde ! »
Le mec trouve l’idée très bonne et en rentrant chez lui, il se met à 10 mètres de sa femme et lui demande d’une voix forte :
« Qu’est-ce qu’on mange pour souper ? »
Pas de réponse…
Il s’approche alors à 5 mètres et demande encore :
« Qu’est-ce qu’on mange pour souper ? »
Pas de réponse…
Il s’approche encore, à 2 mètres , et redemande:
« Qu’est-ce qu’on mange pour souper ? »
Pas de réponse…
Le gars n’en revient pas ! Il s’approche alors à 1mètre et hurle :
« QU’EST-CE QU’ON MANGE POUR SOUPER ??»
Sa femme se retourne et crie :
« POUR LA QUATRIEME FOIS: DES LASAGNES!!!»

Pédagogie


Un jour, un automobiliste franchit un panneau ‘Stop’, sans s’arrêter.
Un motard de la police le poursuit et le fait se ranger sur le côté.
– L’agent : Carte d’identité et permis de conduire, s.v.p.
– L’automobiliste : Mais pourquoi ?
– L’agent : Parce que vous ne vous êtes pas arrêté au signal Stop. Carte d’identité et permis de conduire, s.v.p…
– L’automobiliste :  »Mais j’ai ralenti ! Et puis, il n’y avait personne en vue.’
– L’agent : Vous deviez vous ARRETER et vous ne l’avez pas fait. CARTE D’IDENTITE ET PERMIS DE CONDUIRE !!
– L’automobiliste : Bof ! S’arrêter ou ralentir, je ne vois pas la différence…
– L’agent : Descendez de votre véhicule.

Tandis que l’automobiliste descend de sa voiture, l’agent sort sa matraque et d’un bon coup sur la tête, il le met à terre. Ensuite il continue à le frapper un petit moment.
Puis il demande d’un ton sarcastique à l’automobiliste :
Je m’arrête ou je ralentis ?