Mensonge conjugal


Un couple est marié depuis 20 ans….
Depuis 20 ans, chaque fois qu’ils font l’amour, le mari insiste pour qu’ils le fassent dans le noir total. Depuis 20 ans, la femme trouve ça ridicule et elle décide donc un beau jour de casser cette habitude. Un soir, au beau milieu de leurs ébats, elle allume la lumière.
Lire la suite

20 ans de prison


Un gars sort de prison, au bout de 20 ans.

A sa sortie, il retrouve sa femme et font l’amour pendant des heures.

Une fois terminé, la femme garde tout dans sa bouche, 5 min + tard, elle l’a encore et elle mâche, 20 min + tard, tjs pareil,

son mari se demande ce qu’elle fait et au bout de 30 min, elle avale et lui dit : ben quoi, un 20 ans d’age, ça se déguste.

Souvenir de vacances


Un homme, toujours très désagréable avec sa femme, l’accompagnent à l’aéroport qui part en voyage à Paris.

Dans la salle d’immigration, devant tout le monde, il lui souhaite un bon voyage et, sur un ton ironique, il lui crie :
– Ma chérie, n’oublie pas de me rapporter une jolie française !!

Sa femme baisse la tête et embarque très énervée.

Elle passe 15 jours en France. A son retour, le mari retourne à l’aéroport pour y recevoir sa femme. La voyant arriver, la première chose qu’il lui crie à voix forte :
– Ma chérie, tu m’as ramené ma petite française ?
– J’ai fais tout mon possible, répond-t-elle, Maintenant il ne nous reste plus qu’à prier pour que ce soit une fille qui naisse.

Parcour de golf


Un homme joue au golf pour la première fois sur un terrain particulièrement compliqué. A un certain moment, il s’embrouille et n’est plus certain de l’endroit exact où il se trouve sur le parcours. En regardant autour, il aperçoit une femme qui joue devant lui. Il s’approche, s’excuse, lui explique sa confusion et lui demande si elle sait sur quel trou il joue.

Elle répond
– Eh bien, je suis sur le 7 ème et vous êtes un trou derrière moi, alors vous devez être sur le 6 ème.

L’homme la remercie et poursuit sa partie.

Un peu plus tard, la même situation se produit. Il approche encore une fois de la femme et lui pose la même question. Elle réplique :
– Je suis à présent sur le 14 ème trou et vous êtes un trou derrière moi. Vous devez donc être au 13 ème.

L’homme la remercie à nouveau et termine sa partie.

Lorsqu’il entre au Club House, il aperçoit la femme assise au bar. Il demande au barman s’il la connaît. Il répond dans l’affirmative
– Elle est représentante et vient jouer à ce club régulièrement.

Notre golfeur s’approche d’elle et lui offre un verre pour la remercier.

– Je crois comprendre que vous êtes représentante. Je suis également dans la vente. Qu’est-ce que vous vendez ?
– Si je vous le dis, promettez-moi de ne pas rire..
– D’accord, répond l’homme.
– Et bien, poursuit-elle un peu gênée, je travaille chez Tampax.

Sur ce, l’homme se met à rire à gorge déployée.
– Je savais que vous ririez de moi, chaque fois que je dis ce que je vends, c’est la réaction que ça provoque.
– Non, non, répond l’homme après avoir essuyé ses larmes, je ne ris pas de votre profession ! Je travaille chez Lotus et je vends du papier toilette, je suis encore un trou derrière vous !

Dans un grand restaurant


Dans un grand restaurant, un serveur propose la carte à un client, ce dernier saisit la serviette pliée sur le bras du serveur, la sent et demande :
– Donnez-moi un peu du cassoulet préparé pour le personnel.
Le lendemain, pour ce même client, le même serveur propose la carte, le client se saisit encore une fois de la serviette la sent et demande le petit plat de moule que s’étaient préparés les serveurs.
Intrigué, le serveur prend avec lui sa serviette, rentre chez lui, couche avec sa femme et s’essuie avec cette serviette.
Le lendemain, arrive le fameux client, il lui propose la carte, celui-ci se saisit de la serviette, la sent et dit au serveur:
– « Tiens, tu es le mari de Françoise ? »

Bar à Bruxelles


Un américain, un anglais et un belge boivent des bières dans un bar parisien.

L’anglais dit que, certes, l’endroit est plaisant mais que, à Londres, si l’on va boire chez Andrew’s, on paie la première bière, on paie la seconde, mais Andrew paie la troisième.

L’américain dit que oui, c’est pas mal, mais à New York, chez Tom, on paie sa bière, Tom paie la seconde. On paie la troisième, et Tom paie la quatrième.

Le belge avoue que ce n’est pas mal, mais il connait un coin encore plus chouette à Bruxelles. Chez Maesmaker, on te paie ta première bière, et une seconde, et une troisième. Quand tu as bu la troisième, tu peux même en avoir une quatrième, et après tu montes à l’étage et tu baises.

Les deux autres sont très impressionnés, et lui demandent:
– Non ? c’est vrai ? et ça t’es arrivé, à toi ?
– A moi non, mais à ma soeur, oui.

ceinture de chasteté


Un chevalier part en croisade. Auparavant il met une ceinture de chasteté à sa jeune épouse, puis il convoque l’écuyer de la dame en disant :
– Je te confie la clé de la ceinture de chasteté. Conserve-là en permanence sur toi et ne la donne à personne. Si dans trois ans, jour pour jour, je ne suis toujours pas de retour, c’est que j’aurai péri sous les murs de Jérusalem. Alors, et alors seulement, tu ouvriras la serrure.
Et il s’en va… Trois heures plus tard, sur la route, un cavalier le rejoint au grand galop dans un nuage de poussière.
C’est l’écuyer, qui lui dit d’une voix haletante :
– Ah, monsieur le comte, c’est une chance que j’aie réussi à vous rattraper ! Vous ne m’avez pas donné la bonne clé…

Une grenouille magique


c’est l’histoire d’un gars qui a une queue de 50 cm et il en as marre, alors il va voir un marabout pour faire rapetisser la bête.

le marabout lui dit:
-« il y a un étang a la sorti du village, dans cet étang il y a une grenouille, demande la en mariage et tu verras…. »
– » ok , je ferais ce que vous m’avez dit »

le gars va a l’étang et vois la grenouille :
– » grenouille , veut tu m’épouser? »
-« non »

le gars retourne chez lui et mesure son sexe , 40 cm!!!

le lendemain il retourne a l’étang:
– » grenouille , veut tu m’épouser? »
-« non »

il la remesure et elle fait 30cm, il se dit que 20 cm ca serait mieux..

le surlendemain il retourne a l’étang:
– » grenouille , veut tu m’épouser? »
-« non,non,non »

Expérience extraordinaire


A New York, dans son bar favori, un type aperçoit une bombe entrer au bras d’un mec d’une laideur inénarrable. Il demande au barman s’il connaît la fille et est surpris d’apprendre que c’est une prostituée.
Il la regarde tout le reste de la soirée, en se disant qu’il pourrait s’offrir une telle beauté.

Il revient le lendemain.
La gueuse est là, seule.
Il prend son courage à deux mains et l’aborde.
– Est-ce vrai que vous êtes une prostituée ?
– Bien sur, mon grand loup. Que puis-je pour toi ?
– Ben, ch’sais pas. Combien vous prenez ?
– 100 $ pour une branlette.
– 100 $ la branlette ? Mais ça va pas ?!
– Tu vois, la Ferrari garée devant le bar ?

Le type zieute et voit une Ferrari rouge rutilante.
– J’ai payé cette Ferrari en liquide, avec l’argent que j’ai gagné de mes branlettes et crois-moi, ça les vaut.

Le type réfléchit un peu et se décide.
Ils partent ensemble et le type reçoit la plus phénoménale branlette qui soit, mieux qu’une nuit complète d’amour : la plus extraordinaire expérience de sa misérable vie.

La nuit suivante, il l’attend avec impatiente au bar et, quand elle entre, l’aborde immédiatement.
– La nuit dernière était incroyable !
– Bien sûr que c’était incroyable et encore, t’as pas goûté à mes pipes…
– Et c’est combien ?
– 200 $.
– 200 $., c’est impossible !
– Tu vois l’immeuble grand standing, en face de la rue ?

Le type regard l’immeuble de 12 étages.
– J’ai payé cet immeuble en liquide avec l’argent que j’ai gagné de mes pipes et crois-moi, ça les vaut.

Basé sur son expérience de la veille, le type se doit d’essayer.
Il part avec elle et, une fois encore, n’est pas déçu. Il manque même de s’évanouir de plaisir.

La nuit suivante, il peut à peine se contenir, tant il est impatient de la voir. Quand elle arrive, il se précipite :
– Je suis accro ! T’es la meilleure ! Dis-moi, combien ça me coûte pour ta chatte ?

Elle le prend par la main, l’emmène sur le trottoir et lui montre le bas de la rue où, entre deux immeubles, il peut entrapercevoir Manhattan.
– Tu vois cette île ?
– Non, arrête tes conneries ! Tu veux quand même pas dire que…
Elle hoche de la tête :
– Oui oui, si j’avais une chatte, Manhattan m’appartiendrait.